Après une décennie foisonnante et quatre albums au sein du groupe sherbrookois Harvest Breed, l'ancien leader de la formation anglophone Charles-Antoine Gosselin s'affranchit. Explorant l'univers artistique qui lui est propre et trouvant sa voix, il décide de faire cavalier seul.

Son envol francophone démarre sur les chapeaux de roues : le grand prix du Festival en chanson de Petite-Vallée de 2016, ainsi que la deuxième place aux Francouvertes de 2015. Il sort enfin Bleu Soleil (2017), un premier effort solo. Intime, poétique et intense, l'album est remarqué et l'amène à se produire partout au Québec comme en France. Bleu Soleil chemine et rayonne sur les radios et jusqu'à se mériter une nomination à l'ADISQ pour Album folk de l'année en 2018.

Après près de 80 spectacles, la tournée de l'album se termine alors que débute la pandémie, un ralentissement qui permet à l'artiste de travailler de nouvelles chansons qui seront l'embryon de son deuxième album, Un graffiti sur le mur du son. La sortie est prévue à l'automne 2022.

Faisant écho à la tradition folk anglophone des années 1970, Charles-Antoine conserve toutefois une signature moderne ancrée dans son époque. Son étroite collaboration avec quelques-uns des musiciens les plus en demande au Québec en fait foi: co-réalisé avec le guitariste Guillaume Bourque (Phil Brach), l'album est enregistré et mixé par Mark Lawson (Arcade Fire). L'auteur-compositeur-interprète peut compter entre autres sur les services de Marc-André Larocque à la batterie, Marc-André Landry à la basse, Karl Surprenant à la contrebasse, Guillaume Bourque au saxophone, Renaud Gratton au trombone, ou encore Marc-André Gosselin et Marie-Hélène Grand'Maison aux harmonies vocales, en plus de Caroline Savoie qui prête sa voix au duo « La pluie, ta peine, l'amour ».

Comme si l'isolement forcé avait exalté sa créativité : sa plume est plus inspirée que jamais et ses tapisseries musicales nous font voyager jusqu'au plus profond de nous-mêmes.



  • "Il n'y a pas de doute, Bleu soleil est l'une des très belles surprises de ce début d'année"

    François Marchesseault Ici Musique avril 2017
  • "La relève du folk keb prend forme, et entre de bonnes mains"

    Charles-Éric Blais-Poulin La Presse +
  • "On peut presque fermer les yeux et voir le soleil qui se lève devant nous. Bleu soleil, c'est de l'oxygène pour les poumons noircis par la tristesse profonde, exaltante et belle."

    Jocelyn Legault Alternative Rock Press
  • "La voix de C-Antoine Gosselin, partant tantôt du ventre, tantôt de la tête, câline tout sur son passage. Non seulement Gosselin sait chanter, mais il sait composer et nous draper dans ses tapisseries sonores"

    André Ducharme l'Actualité
  • "Charles-Antoine Gosselin, c'est d'abord une voix, magnifique, qu'il aurait été dommage de ne plus entendre après la pause de Harvest Breed. C'est aussi un excellent compositeur, qui a donné, avec son groupe, parmi les meilleurs albums sherbrookois de la dernière décennie. Ce sera désormais aussi synonyme d'un musicien qui a réussi à traduire en français un type d'americana vraiment particulier, sans en travestir l'essence."

    Steve Bergeron La Tribune

Spectacles